Les ancêtres de la bière

Les ancêtres de la bière

Catégorie
Histoire
Publié le
Apr 6, 2021

Nous avons tous déjà entendu parler de nombreux mythes sur la première bière. L’histoire de la bière est en effet difficile à retracer. Nous avons des sources évoquant la Chine, d’autres évoquant l’Irak actuel ou bien encore l’Egypte. Ce qui est sûr c’est que la bière telle que nous la connaissons aujourd’hui n’est apparue qu’en 822 dans un document signé par Adalard de Corbie, qui est l’un des documents les plus anciens attestant l’utilisation de houblon dans le brassage de la bière. Ce n’est que 300 ans plus tard que Hildegarde de Bingen mentionne les vertus du houblon dans la conservation de la bière dans son ouvrage Liber simplicis medicinae. Nous aurons l’occasion d’en discuter dans un prochain article de blog.

Nous allons aujourd’hui vous présenter l’évolution de cette boisson et essayer de vous faire découvrir ce que les archéologues ont pu découvrir sur les ancêtres de la bière.

Les ancêtres de la bière sont plus généralement les boissons fermentées à base de céréales ne contenant pas de houblon comme les bières telles que nous les connaissons.

image

Certaines légendes attestent que la bière a été à l’origine des débuts de l’agriculture en 10000 av. J.-C. Des fouilles archéologiques ont pu établir que la première bière antique a été utilisée en utilisant des céréales sauvages, près de 1000 ans avant la découverte de l’agriculture, en 11000 av. J.-C. Des traces de céréales ont en effet pu être mis en évidence dans des mortiers directement creusés dans la roche sur un site Natoufien en Israël dédié à l’ensevelissement des morts. La bière ainsi brassée été principalement consommée lors d’évènements festifs. La fabrication du pain à connu le même processus à la même période.

Les traces de l’une des premières bières antiques ont été découvertes 7000 ans avant notre ère. Des jarres ont été trouvées dans le village néolithique de Jiahu dans la vallée du fleuve jaune en Chine. Il s’agit des premières traces de boissons alcoolisées fabriquées par l’homme. Cette boisson était composée de riz, de miel, de fruits (dont du raisin qui possède naturellement des levures) et de plantes. Ce mélange était donc un croisement d’hydromel, de bière et de vin.

image

À la même période, se développe au Moyen-Orient la bière d’orge et le vin. D’autres fouilles récentes ont permis de découvrir sur le site de Mijiaya dans le Nord de la Chine un ensemble d’ustensiles tels que des amphores, entonnoirs et ports utilisés dans la production de bière préparée avec une base de millet, d’orge et de tubercules fermentée. Ces découvertes sont estimées à 3000 av. J.-C.

image

C’est en effet qu’en 8000 av. J.-C. que les cultures de céréales se développent en Mésopotamie. On pense qu’une bière antique a pu exister dès cette période bien que les estimations de sa découverte tablent à 6000 av. J.-C. Ce n’est qu’au IVe millénaire av. J.-C. que sont découvertes dans la province de Sumer des preuves formelles de son existence, plus précisément sur le site de Godin Tepe, dans l’Iran actuel. Cette bière antique était appelée « sikaru », ce qui signifiait « pain liquide ». Il s’agissait à l’époque de la base de l’alimentation Sumérienne.

On préparait des galettes de malt (épeautre et orge) que l’on émiettait mettait à tremper dans de l’eau avec du miel et des aromates tel que de la cannelle et d’autres épices avant le processus de fermentation. La bière antique est vite devenue une monnaie d’échange propageant le savoir faire jusqu’en Provence où des recherches archéologiques ont pu démontrer que les habitants brassaient leurs propre bière au Vème siècle av. J.-C.

On retrouve également des vestiges de l’ère brassicole en Egypte, où les premières traces remontent à 3500 ans av. J.-C. À l’époque, la bière était utilisée pour les offrandes, pour commercer et même pour le règlement des salaires. La recette reste cependant légèrement différente que chez leurs voisins de l’Est. On mélangeait de l’eau, de l’orge ou de l’amidonnier avant de faire fermenter le tout en y ajoutant de la levure.

image

L’amidonnier étant une sous espère de céréale domestiquée par l’homme vers 7500 av. J.-C. Aujourd’hui un dérivé de la bière antique égyptienne existe encore en Allemagne et en Suisse. Il s’agit de l’Emmerbier, une bière à couleur ambrée foncée, trouble, astringente avec un goût prononcé de malt.

Les ancêtres de la bière sont nombreux et certains n’ont laissé que peu de traces. D’autres n’en on laissé aucune découverte à ce jour. Mais la boisson fermentée semble être un classique des cultures antiques. Nous pouvons retrouver aujourd’hui le solo ou bière de mil qui est une bière ancestrale obtenue par la fermentation de sorgho rouge ou du mil germé cuit dans l’eau dans les régions du Burkina Faso. Nous retrouvons également la Chicha (bière fabriquée à base de maïs, manioc, riz ou encore de fruits) en Amérique du Sud dans les civilisations incas.

L’histoire de la bière antique est grande. Il reste encore beaucoup de choses à découvrir. 😃

✍ Si vous souhaitez nous aider à contribuer à cet article, contactez nous à l’adresse suivante : contact@bmaker.fr