Noble belgique, récit d’un beer trip
📸

Noble belgique, récit d’un beer trip

Catégorie
Reportage
Publié le
Jul 3, 2020

Parfois il suffit de peu pour avoir envie de partir, de s’évader. Pour nous, se fut une folle envie de Cantillon et de 3 Fonteinen, mélangée à une certaine curiosité du marché de la bière Belge. En dehors du Bxl Beer Fest, nous n’avions que trop peu remis les pieds dans le plat pays. L’idée germât un dimanche soir, et nous voilà parti le mardi matin direction : la Belgique !

Bruges

Première étape, la Venise du Nord : Bruges. La ville est vide, désertée de touristes. Nous ratons de peu la visite de la Brouwerij De Halve Maan, produisant notamment la Brugse Zot et la Straffe Hendrik. Nous tentons également la Bourgogne de Flandres, même sentence. Note pour plus tard : difficile de visiter des lieux après 18h en semaine.

Nous tentons tout de même un bar touristique situé au cœur de la ville. The Beerwall ferme à 19h30, nous goûtons une Brugse Zot, une Blanche de Bruges ainsi que le blend Timmermans / Guinness. Rien de bien intéressant dans le lot, mais le cadre au bord de l’eau est fort agréable. Nous abandonnons de trouver des lieux ouverts et décidons de rentrer à l’hôtel des croquettes au fromage dans une main, une barquette de frite dans l’autre.

Au détour d’une rue, nous tombons sur un passage étroit et, au bout, un bar. Nous venons de découvrir le De Garre. Magnifique bar de Bruges servant leur très bonne Triple De Garre (brassée chez Gulden Draak). Un lieu qui nous a également été conseillé via nos stories Instagram. Si vous avez l’occasion de visiter Bruges, passez-y !

Le lendemain, après un détour par la plage de Knocke-Heist, nous nous dirigeons au sud-est vers Gent.

image
image
image
image
image
image
image
image

Gent

Nous découvrons la ville à travers le magnifique Château des comtes de Flandre. Notre visite est portée par un audio guide enregistré par l’humoriste belge Wouter Deprez, des pures moments de rigolade.

Après une marche direction le nord de la ville et sa zone industrielle, nous arrivons dans la magnifique brasserie Dok Brewing Company. Situé dans un vieux hangar à verrière, le brewpub propose 30 bières pressions. De leur crue ou invités, la sélection est large ! Nous avons pu goûter une dizaine de bière, dont au moins la moitié de Dok. Leur bière sont plus que satisfaisantes ! Sans révolutionner le genre, elle apporte un grand plaisir à être dégustée dans ce superbe lieux.

Le hangar accueille également un bar à vin ainsi que deux restaurants, la terrasse est grande et spacieuse. Un incontournable de Gent ! Nous souhaitions également passer au Brouwbar, malheureusement fermé…

Notre court passage à Gent se termine avec notre soirée chez Dok. Demain, direction Bruxelles !

image
image
image
image
image
image

Bruxelles

Ayant déjà visité la ville par le passé grâce à un des meilleurs festivals d’Europe, le Bxl Beer Fest, nous allons droit au but.

Nous débutons par la Brasserie de la Senne. Depuis environ 2 ans, la pionnière du mouvement craft belge a posé ses cuves à coté de Tour & Taxi (oui, oui, derrière le festival Bxl Beer Fest !) et accueille le public dans sa superbe Tap Room. Nous sommes en terre connue, mais le plaisir est total. La Zenne pils fraîche à la pression est un régal. Le lieux est dantesque et d’une propreté irréprochable. Le vieux bâtiment abandonné en face de la terrasse apporte un charme fou au lieu. Les tarifs sont très abordables et la boutique vous permettra de ne pas repartir les mains vides !

Ensuite, nous faisons le tour du pâté de maison pour finir au brewpub La Source. Une quinzaine de bières dont 5 servies directement depuis les cuves. Derrière les noms d’animaux, se cachent des bières précises et aromatiques, mais également des prises de risques réussies. Nous n’avons goûté qu’une dizaine de bières, mais toutes étaient parfaitement réussies. Une très belle découverte pour nous, et une adresse que nous vous conseillons très, très fortement. La qualité est au rendez-vous pour une brasserie qui à moins d’un an !

La soirée se termine là pour nous, demain la journée promet d’être acide !

image
image
image
image

In Gueuze we trust

Une journée qui commence par un passage chez Cantillon est forcément une bonne journée. Même si le covid essaie de gâcher la fête. Les conditions d’accueil de la brasserie ne nous permettent ni de visiter ni de nous attarder au bar.

Tout juste le temps de mettre la main sur quelques bouteilles de Cuvée Saint-Gilloise, Vigneronne, Grand Cru Bruocsella et Brabantiae. On a hâte de les goûter… enfin dans quelques années !

Nous tentons de visiter en même temps Mikkeller, To Ol, Omnipollo et j’en passe… Oui, nous sommes passé devant chez de Proef ! Malheureusement, pas de visite mais l’installation paraît absolument DINGUE de l’extérieur. (+ d’infos sur De Proef).

Nous terminons notre virée à Bruxelles par 3 Fonteinen. Nous goûtons sur place une Gueuze Platinium Blend, assemblage de lambic de 1, 2, 3 et minimum 25% de 4 ans d’âge. Une cuvée absolument exceptionnelle cette année. Après un petit passage par la boutique, direction de nouvelles aventures !

image
image
image

Orval

Après une nuit sans bière du coté de Profondeville, nous nous dirigeons vers notre dernière étape, la classique abbaye d’Orval.

Les ruines de l’abbaye et le petit musée promettent une belle balade dans le temps, dans un lieu mythique de la bière. On aperçoit de loin les nouveaux bâtiments de l’abbaye, dont une partie accueille la brasserie mais la visite n’y est pas possible. Déception néanmoins à la boutique : pas de casier de 24 orange ! Uniquement des packs 10 bouteilles + verre, on ferra avec ! Nous déjeunons au restaurant de l’abbaye : À l’Ange Gardien. L’occasion de boire un Orval à la pression. Et nous ne sommes pas déçu ! La bière est plus verte, moins ronde, plus houblonnée et vraiment excellente, un incontournable.

image
image
image
image

C’est sur ce déjeuner et le coffre bien rempli que nos aventures s’achèvent. Pas de temps à perdre, le mercure grimpe et nous savons à quel point les bières n’aiment pas la chaleur ! Nous prenons la route vers Paris, après un court mais intense séjour à travers la Belgique. Le pays est très touché par la crise du COVID, les lieux sont déserts, mais l’accueil est toujours au top ! Vive la Belgique !