Je n’entends pas, ou plus, de "glouglou" que faire ?
🙉

Je n’entends pas, ou plus, de "glouglou" que faire ?

Pas de panique ! La fermentation peut être très rapide, très lente. Une des marques de la fermentation est la formation de Kräusen. Ce dépôt est une des conséquences du travail des levures. La plupart du temps la fermentation est marquée sur les 2 à 3 premiers jours puis s'attenue grandement et les glouglous deviennent presque imperceptible.

Plus sérieusement, il y a plusieurs causes qui peuvent être à l'origine du manque de "glouglous". Je vous invite à sélectionner votre cas ci-dessous 👩‍🏫

Avant de s'attaquer directement à votre cas, je vous inviter à éviter d'ouvrir le fermenteur. Ce sera avant tout un moyen d'infecter votre bière, ce qu'on veut éviter. Certains problèmes sont difficilement perceptibles, laissez faire les levures et attendez le temps indiqué avant de tenter quoi que ce soit. En fin de fermentation, votre bière sera moins sucrée et alcoolisée, ce qui est un bon indicateur pour savoir si la bière à fermenté ou non.

J'ai mis ma bière à fermenter il y a deux jours

Votre bière a été mise en fermenteur récemment et toujours aucun "glouglou" ?! 😱 Pas de panique, voici les causes possibles et comment y remédier facilement ! Nous vous proposons ici trois problèmes récemment rencontrés et comment y remédier !

La température 🥶🔥

La première cause est la température de fermentation. Comment voulez vous que vos levures travaillent par un froid pareil ? ❄️ Les levures utilisées pour les bières de type "Ale" ont beaucoup de travailler à des températures inférieures à 16°C. C'est en deçà de cette température que les levures se mettent dans un état d'inactivité, stoppant partiellement ou en totalité la fermentation.

La solution est de réchauffer votre fermenteur pour atteindre la température idéale de fermentation.

Il est également possible que la fermentation soit réduite suite à un choc termique entre la levure et la température du moût, notamment si la levure à été réhydratée dans de l'eau chaude (40°C) avant d'avoir été ajoutée au Moût à température ambiante (18°C).

La levure a besoin d'un temps d'adaptation en cas de choc thermique. Attendez 48h le temps que les levures puissent s'adapter à votre moût. En cas de réhydratation des levures, veillez à ce que la température soit à plus ou moins 3°C de votre moût.

Les levures ont été ajoutées lorsque le moût était trop chaud.

Remettre de la levure une fois le moût refroidit. Elles sont malheureusement mortes ébouillantées.

Les fuites🚰

Un problème mécanique peut vite arriver. Il peut s'agir d'un joint d'étanchéité mal placé ou abimé ; d'un bouchon mal inséré ; d'un couvercle mal vissé. Les causes sont larges ! Il peut même parfois s'agit d'une fuite causée lors de l'insersion du barboteur sur le barboteur. En général ce problème n'affecte pas la qualité de votre bière. La pression arrive à sortir du fermenteur sans pour autant que l'air à l'extérieur n'y entre.

Vous pouvez vérifier l'état du matériel et potentiellement remplacer la partie où la fuite à été détectée. Attendez tranquillement la fin de la fermentation.

Les levures 👨‍🔬

Ça arrive également d'avoir des levures un peu flemmardes. Un sachet de levure trop vieux ou mal conditionné peu se réveler moins efficace voir inutilisable. En général, la durée de conservation des levures va de 18 à 30mois après fabrication. Nous effectuons des tests chez B Maker sur la conservation de nos levures. Certaines levures produites en 2017 sont toujours utilisables (avril 2021) ! Nous ne les mettons bien évidemment pas en vente et gardons ce stock pour suivre l'évolution de leur efficacité. Afin de donner toutes ses chances à vos levures prennez en soin !

Vous pouvez réhydrater vos levures dans de l'eau chaude (30°C) afin de leur laisser le temps de se réveiller.

Nous n'aborderons pas le cas des levures liquides ici qui mériteraient un article complet.

Les glouglous se sont arrêtés !

Pas de panique ! Si la levure à bien commencé à travailler, elle doit sûrement continuer encore un peu mais pas de manière plus discrète ! Bref, voici les différentes causes d'un arrêt des "glouglous".

La température 🥶🔥

Le chaud tout comme le froid peuvent poser des problèmes de fermentation.

🥶 Une température trop basse tend à endormir les levures. Si elles ne travaillent plus, il n'y aura plus de production d'alcool ni de production de gaz et donc pas de "glouglous".

🔥 Une température trop élevée peut forcer les levures à travailler plus vite. Sur le papier ça semble bien, mais un travail rapide est souvent un travail baclé (ne vous inquiétez pas trop non plus). Si le travail est terminé il est alors normal que l'activité fermentaire s'arrête. Nous vous conseillons cependant d'attendre la fin de la durée initialement conseillée. Il faut savoir qu'à haute température, les levures tendent à produire des esters et de nombreux faux goûts.

Surveillez bien la température de fermentation. Veillez à garder la cuve à une température adéquate. Le travail des levures peut parfois engendrer un peu de chaleur et faire augmenter la température dans votre cuve, faîtes attention !

La quantité de levure 👨‍🔬

La quantité de levure où le manque d'aération de votre bière peut être la cause d'un arrêt de la fermentation. Il s'agit en général quand la quantité de levure est trop faible. De notre côté on s'efforce de mettre une quantité suffisante pour qu'il n'y ai pas de soucis. Ce problème est donc peu probable lors de l'utilisation de l'un de nos kits. L'aération peut être un problème dans certains cas que vous pourrez rencontrer plus tard. L'aération mériterais un article complet, mais pour faire simple, la levure a besoin d'oxygène pour se multiplier en nombre suffisant pour assurer une bonne fermentation. Un moût sous oxygéné peut développer des faux goûts.

Remettez de la levure. Si vous n'en n'avez pas sous la main, pas d'inquiétude si les protocoles de nettoyages ont été respectés, votre bière ne risque rien et peut attendre quelques jours le temps de recevoir de la levure supplémentaire.

Nous espérons que cela répond à votre question 🙂 Si non, n'hésitez pas à nous contacter par mail !